VIDÉO : Le témoignage d’un « gilet jaune » blessé à l’œil dans Les Terriens du Dimanche.

Les Terriens du Dimanche

Les Terriens du Dimanche : Sur le plateau, Thierry Ardisson a accueilli un homme, membre des gilets jaunes, qui a perdu son œil.

Il s’appelle Jean-Marc Michaud, et, lors d’une manifestation des gilets jaunes, il a été touché par une balle de flashball. Frappé à la tête, le manifestant a perdu son oeil. Comme lui, plusieurs personnes ont été blessées au cours des semaines passées, perdant un oeil, des dents, voire même leur main. Pierre Liscia l’a dénoncé dans sa chronique dans Les Terriens du Dimanche, appuyée par le témoignage du blessé.

témoignage

Ce dernier a dévoilé les terribles conséquences de sa blessure : « Il n’y a aucun espoir, mon oeil a été éclaté comme si vous preniez un grain de raisin et que vous l’éclatiez entre vos doigts, donc il ne reste plus que la peau. Je n’ai plus d’oeil, il n’y a pas d’avenir pour l’instant. » Jean-Marc Michaud ne cache pas sa colère et estime que sa vie est foutue : « Il n’y a pas d’avenir et c’est dur quand on a 40 ans, qu’on a une femme qui a 30 ans, qu’on n’a pas d’enfants et qu’on veut essayer d’en faire. Ma vie est gâchée, c’est baisé pour moi, pour l’instant. »

En effet, à cause de sa blessure, il est désormais dans l’incapacité de pratiquer son métier : « Je ne peux plus faire mon travail d’horticulteur parce que la moindre poussière va aller dans mon oeil. » Aujourd’hui, il affirme en vouloir à la personne qui lui a tiré dessus, mais aussi au gouvernement : « On donne des outils à des gens qui ne sont pas en capacité de les utiliser, ils les utilisent comme des jouets qu’on a donné à des enfants à Noël. » Pourtant, en dépit de sa blessure, il compte bien continuer à manifester, chaque semaine, jusqu’à ce que les revendications des gilets jaunes soient entendues.

blessé à l’œil

La Gilet jaune Ingrid Levavasseur renonce à être chroniqueuse sur BFMTV : Apolline de Malherbe met les choses au point

La journaliste Apolline de Malherbe a tenu à faire une mise au point au début de son émission sur BFMTV, ce dimanche 6 janvier, après le renoncement d’Ingrid Levavasseur, l’une des représentantes médiatiques du mouvement des Gilets jaunes, à devenir chroniqueuse dans Et en même temps, la tranche animée par la journaliste entre 18h et 20h chaque dimanche. Victime de menaces sur les réseaux sociaux de la part d’autres Gilets jaunes, Ingrid Levavasseur a effectivement décidé de ne pas rejoindre la chaîne d’info en continu, cible privilégiée des manifestants depuis le début de mouvement, comme le lui avait pourtant proposé Apolline de Malherbe.

macron

Une décision que comprend, mais regrette la journaliste. « Nous avions souhaité que cette aide-soignante, mère célibataire de deux enfants prenne place autour de cette table. Une présence qui avait créé un débat au sein même de BFMTV, c’est la vie d’une rédaction. Mais voilà, elle a reçu des menaces très violentes depuis hier, de la part d’autres Gilets jaunes qui lui ont clairement interdit de venir ce soir par intimidation. Elle a donc préféré, et on peut la comprendre, ne pas participer à cette émission » a-t-elle longuement expliqué en préambule de Et en même temps hier soir.

« C’est le signe que la nuance a de plus en plus de mal à trouver sa place aujourd’hui, dans une époque de clashs, d’outrance et de hargne. C’est le risque de la loi de la jungle, c’est très grave, inquiétant pour le pays et je le regrette » a conclu Apolline de Malherbe. Samedi dernier, avant la polémique, la journaliste avait confié à nos confrères de Téléstar avoir désiré faire venir Ingrid Levavasseur car elle trouvait que c’était « une personnalité sincère ». « Je n’ai pas le sentiment qu’elle est dans l’outrance. C’est une personnalité forte à qui il faut donner la parole » avait-elle expliqué. Certains Gilets jaunes en ont donc décidé autrement.


Laeticia Faubert

Tout projet impressionnant commence par une étincelle et un esprit talentueux. Laetitia Faubert est la fondatrice du site MERCI MAMAN. À tout juste 38 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme et a lancé ce projet unique. Grâce à ses impressionnants talents dans le marketing numérique, elle continue d'être la force motrice au développement du site.