De son vrai nom Patrick Boutot, Patrick Sébastien naît en 1953 en Corrèze. Tour à tour humoriste, écrivain, chanteur, acteur, imitateur, présentateur.

Patrick Sébastien est une figure emblématique du paysage audiovisuel français.

Élevé par sa mère, le jeune Patrick Sébastien pratique le rugby et séduit les demoiselles. En 1971, il est encore mineur quand naît son premier fils, Sébastien (d’où son nom de scène Patrick Sébastien). Grâce à Guy Lux, Michel Sardou et Jacques Gauthier, entre autres, Patrick Sébastien démarre en 1975 une carrière prometteuse sur le petit écran. D’émission en émission (Carnaval, Sébastien c’est fou sur TF1), il façonne son personnage, devient incontournable et se bâtit une expérience hors du commun.

Parallèlement, Patrick Sébastien est aussi président du club de rugby de Brive-la-Gaillarde (de 1995 à 1999 et de 2007 à 2009), il écrit des livres, enregistre des disques, réalise un film, se marie, adopte une petite fille, lance les carrières de Dany Boon, Albert Dupontel, Nicolas Canteloup… Bref, une vie à 100 à l’heure.

En 2016, alors qu’il anime toujours Le Plus Grand Cabaret du monde, sur France 2 (depuis 1998), il signe pour la chaîne publique le scénario du téléfilm L’Affaire de maître Lefort, dans lequel Patrick Sébastien tient le premier rôle.

En 1992, Patrick Sébastien participe déguisé aux jeux de TF1 déguisé en quidam et en tire une émission Le Grand Bluff, qui conservera le record d’audiences jusqu’à la finale de la coupe du monde 1998. En 1996, il quitte TF1 pour France 2, où il crée Le plus grand cabaret du monde, toujours à l’antenne. Entre temps, on a eu droit à des albums de chansons festives et paillardes (LE PETIT BONHOMME EN MOUSSE) (ça y est vous l’avez en tête pour la journée ah ah ah), à un film laminé par la critique (T’aime), à plusieurs bouquins, et à la création d’un parti politique, le DARD (du lourd, on vous dit), un mouvement citoyen pour le Droit Au Respect et à la Dignité, qu’il a finalement dissous.

Deux fois président du club de rugby de Brive la gaillarde, où Patrick Sébastien a longtemps caressé l’espoir de faire carrière, Patrick est plus fidèle professionnellement qu’en amour. Coureur de jupons invétérés, il fut père d’un garçon, Sébastien, à 18 ans, et d’un second neuf ans plus tard, Olivier. En 1987, il épouse Fanfan, une ancienne coco-girl, avec qui il a un fils, Benjamin, né un avant leur divorce, prononcé en 1992. Il épouse alors Nana en 1993, et adopte avec elle Lilly, en 2006.