Laurence Boccolini quitte Europe 1 pour animer sa propre émission, Lolo fait son show, sur Fun Radio pendant trois ans, la suite …

Entraînée par une amie, elle assiste parmi le public à une émission de Laurent Ruquier. A la fin de son direct, elle va à la rencontre de l’animateur qui lui propose de lui envoyer un texte. Séduit par le ton piquant de l’animatrice, elle rejoint ponctuellement Rien à cirer sur France Inter en 1999, puis dix ans plus tard l’équipe d’On va s’gêner. Laurence Boccolini est également sociétaire des Grosses Têtes entre 2000 et 2008 sur RTL.

A la télévision, Laurence Boccolini fait ses armes en coulisses pour l’émission Mystères, émission sur le paranormal diffusée sur TF1 entre 1992 et 1994, pour laquelle elle va recueillir le témoignage de famille dont la maison est hantée. En 1995, elle remplace Nagui à la présentation d’un jeu télévisé, Que le meilleur gagne sur France 2. Elle devient l’animatrice phare de TF1, au début des années 2000, avec l’émission Le maillon faible (2001–2007). Le personnage d’animatrice au look strict et pas toujours tendre avec ses candidats lui apporte une certaine notoriété et réalise de bons scores d’audience. La chaîne propose alors à Laurence Boccolini de faire ses premiers pas d’actrice avec le rôle d’une institutrice dans la fiction Mademoiselle Joubert. Après l’arrêt du Maillon faible en juillet 2007, elle officie sur TMC (Le Mur infernal, fan des années 80, Fan des années 90, Zone Paranormale…). Elle renoue avec le succès d’audience avec Money Drop sur TF1 qu’elle présente quotidiennement depuis 2011.

Le 13 décembre 2019, elle remporte la finale de l’émission Mask Singer sur TF1, sous le masque de la licorne.

Côté vie privée, Laurence Boccolini est mariée depuis le 31 juillet 2004 à Mickaël Fakaïlo, de vingt ans son cadet. Leur coup de foudre s’est produit en juin 2003, sur un plateau de télévision, lors de l’élection de Mister France 2003 que l’animatrice présentait ; Mikaël était sur le podium, élu 2e dauphin de Mister France. En novembre 2013, à 50 ans, Laurence Boccolini annonce sur son Twitter être la maman d’une petite fille prénommée Willow. En 2008, l’animatrice avait publié un ouvrage sur ses tentatives malheureuses pour avoir un enfant, Puisque les cicognes ont perdu mon adresse.