Une mère raconte une histoire déchirante de maltraitance après avoir laissé son bébé avec son père pendant 3 heures.

père

Cette mère a décidé de parler de son expérience avec le syndrome du bébé secoué par son père (SBS) dans l’espoir de sensibiliser l’opinion publique.

Nous tenons à rappeler que Merci Maman ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d’automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d’aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d’éviter que quiconque ne soit blessé.

bébé secoué

Angie Setlak, 36 ans, de Seattle, dans l’État de Washington, a donné naissance à un beau bébé nommé Xavier. Il est arrivé quatre semaines plus tôt que prévu, mais il était né en bonne santé.

A 3 mois, la vie de Xavier a été bouleversée en un instant. « C’était mon premier jour de travail après le congé de maternité », a écrit la mère à Love What Matters.

Elle a dit qu’elle avait laissé le bébé avec son père après pour aller travailler. L’homme était déjà père d’un fils de 10 ans et Angie pensait qu’il serait bien de le laisser seul avec Xavier.

expérience

Mais les choses ne semblaient pas aller bien et après plusieurs textos exprimant ses frustrations, Angie reçut un message qu’aucun parent ne voulait lire.

Le pire cauchemar d’une mère

« Xavier a cessé de respirer. Rentre à la maison tout de suite » disait le message. La suite était un tourbillon d’émotions, de médecins et d’examens.

Finalement, il a été confirmé que le cerveau de Xavier saignait. Son père l’avait secoué dans sa crise de colère et maintenant le pauvre bébé était plongé dans un coma artificiel et avait des crises d’épilepsie.

Malgré tout, Angie gardait espoir pour son précieux enfant. « J’ai tout entendu : de « il pourrait être aveugle » à « il ne sera peut-être jamais capable d’apprendre, de marcher, de parler, de bouger… » Mais je savais quand même qu’il reviendrait vers moi. », a écrit la mère.

Dix-sept jours plus tard, Xavier a pu rentrer chez lui avec sa mère. Son père a été arrêté et il ne vit plus avec Angie et son fils. La grand-mère de l’enfant vit maintenant avec la mère et l’aide à prendre soin de son bébé.

Xavier n’est encore pas hors de danger et doit consulter plusieurs spécialistes, suivre un traitement et court toujours un risque de paralysie cérébrale.

histoire déchirante

Mais Angie est reconnaissante pour la deuxième chance qui a été donnée à Xavier et espère que les autres parents et tuteurs comprendront ceci :

« Quoi qu’il arrive, ne secouez jamais un bébé. Il est très facile de l’éviter. Un moment de colère a changé mon bébé pour toujours. »

Selon les informations du site Naître et Grandir, Le syndrome du bébé secoué (SBS) se produit lorsqu’un adulte secoue violemment un enfant en le tenant par le tronc, les épaules ou les extrémités.

Ces blessures résultent toujours de gestes ou de mouvements de secousses très violents, parfois de façon répétée. Elles ne peuvent pas être attribuées à une chute ni être provoquée par un simple jeu.

Les symptômes

Un bébé qui a été secoué ne porte pas nécessairement de marques de blessures, et les symptômes de dommages internes ne sont pas nécessairement apparents. Cependant, les bébés qui ont été secoués peuvent présenter un ou plusieurs des symptômes suivants : irritabilité; somnolence; vomissements; tremblements ou convulsions; difficulté à respirer ou arrêt respiratoire; perte de conscience; léthargie.

bébé

Les facteurs de risque

Les pleurs persistants sont en général ce qui amène une personne à secouer l’enfant dont elle a la charge. Dans certains cas, le parent ou le gardien ne parvient plus à contrôler ses émotions et ses gestes. C’est ce qui peut l’amener à poser un geste violent comme celui de secouer son enfant.

Certains facteurs peuvent augmenter le risque de commettre un geste violent. C’est le cas du manque de sommeil, des conflits familiaux, des difficultés financières et de la prise de médicament, d’alcool ou de drogues.

Un bébé de 3 mois meurt tragiquement à l’hôpital après que son père de 17 ans ait essayé de le calmer

En août dernier, nous vous partagions l’histoire d’un bébé de 3 mois qui a succombé tragiquement à cause du syndrome du « bébé secoué ». Son père de 17 ans est mis en examen pour violence ayant conduit à la mort de cet enfant.


Laeticia Faubert

Tout projet impressionnant commence par une étincelle et un esprit talentueux. Laetitia Faubert est la fondatrice du site MERCI MAMAN. À tout juste 38 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme et a lancé ce projet unique. Grâce à ses impressionnants talents dans le marketing numérique, elle continue d'être la force motrice au développement du site.