Grosse panique pendant le défilé du 14 juillet, révélations.

défilé du 14 juillet

Défilé du 14 juillet : Un vent de panique a soufflé place de la Concorde pour Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée, les détails.

Défilé du 14 juillet 2020 en pleine panique pendant cette crise sanitaire, les terribles révélations.

Le défilé du 14 juillet a notamment réuni Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’économie.

défilé du 14 juillet 2019

Ministre des finances et de la relance économique, responsable de l’industrie.

Cette journée de cérémonie et de commémoration, ce mardi 14 juillet 2020, jour du défilé du 14 juillet.

A également été un jour de grande panique pour un ministre dans le nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron et Jean Castex.

14 juillet

En sortant de la voiture qui la déposait place de la Concorde pour assister au défilé du 14 juillet.

La ministre Agnès Pannier-Runacher est apparue.

Contre toute attente en ces temps de crise sanitaire, le visage complètement découvert.

Agnès Pannier-Runacher

En effet, Agnès Pannier-Runacher a oublié son masque dans la voiture qui venait de partir du défilé du 14 juillet.

C’est sur les images de la caméra de BFM TV que l’on peut alors voir immédiatement cette dernière entrée en panique peu avant le défilé du 14 juillet.

Si la ministre Agnès Pannier-Runacher a immédiatement voulu rattraper la voiture qui l’avait déposé.

emmanuel macron

La voiture était malheureusement déjà trop loin.

Pris de panique, Agnès Pannier-Runacher ne savait plus quoi dire avant d’arriver sur les lieux du défilé du 14 juillet.

Par chance pour elle, mais surtout pour sa participation au défilé du 14 juillet.

Un collègue est immédiatement venu à son secours avec un masque de rechange.

médecin

Finalement, la ministre Agnès Pannier-Runacher et mère de trois enfants a pu assister au défilé du 14 juillet en toute sérénité.

A propos des masques, lors de son entretien avec Gilles Bouleau et Léa Salamé.

Emmanuel Macron a évoqué un nouveau point concernant les obligations en la matière.

Aux environs de 13h20, quelques heures après l’incident de la place de la Concorde.

Le Président de la République Emmanuel Macron a exprimé sa volonté concernant l’obligation de porter des masques dans les lieux publics clos.

Afin de prévenir et de préparer au mieux un éventuel retour de l’épidémie, et ainsi éviter tout terrible reconfinement.

Interview après le défilé du 14 juillet, que faut-il retenir des annonces d’Emmanuel Macron ?

Le masque, le bilan des trois premières années de son mandat de cinq ans, la passation de pouvoirs d’Édouard Philippe à Jean Castex, la reprise économique.

Parmi les sujets abordés par Emmanuel Macron lors de son interview télévisée mardi pendant le défilé du 14 juillet, la liste est longue.

Au terme d’une matinée de célébrations militaires et d’hommages aux gardiens.

Ainsi qu’aux travailleurs de première ligne lors de la crise de Covid-19.

Dont les infirmières, les médecins et tout le corps hospitalier.

Le Président de la République Emmanuel Macron a donné une longue réponse à Léa Salamé et Gilles Bouleau durant le défilé du 14 juillet.

le défilé du 14 juillet

Pendant 1h15, sur les principaux sujets qui préoccupent actuellement les Français.

Pendant son interview a Emmanuel Macron notamment parlé de la reprise économique.

Emmanuel Macron a promis “au moins 100 milliards d’euros”, en plus des 460 milliards déjà engagés dans des mesures sectorielles.

Et en plus d’un soutien économique depuis le début de l’épidémie.

défilé 14 juillet

“Grâce à ce plan de relance, en plus des sommes déjà engagées.

Nous mettons au moins 100 milliards d’euros pour la relance industrielle, écologique, locale, culturelle et éducative.

Le Président de la République Emmanuel Macron a déclaré pendant le défilé du 14 juillet :

“Je suis convaincu que nous pouvons construire un pays différent en dix ans”.

expliquer le 14 juillet

Emmanuel Macron a aussi annoncé un “régime exceptionnel d’exonération fiscale” pour l’emploi des jeunes.

Un régime exceptionnel destiné notamment à encourager l’embauche de salariés “peu qualifiés, jusqu’à 1,6 Smic”.

Pour faire de la jeunesse “la priorité de cette relance”.

Ce dispositif est “exceptionnel car il durera un à deux ans, nous l’évaluerons”, a indiqué le chef de l’Etat.

assister au défilé du 14 juillet en tribune

Par ailleurs, Emmanuel Macron a souligné suite au défilé du 14 juillet que toute “modération salariale” doit s’accompagner de “systèmes d’incitation et de participation aux bénéfices”.

Ainsi que d’une “modération des dividendes” au sein “des entreprises auxquelles nous souscrivons”.

Ce plan de relance, qui doit comporter un volet écologique important avec notamment un plan de rénovation massive des écoles et de l’Ehpad.

Sera financé par des aides européennes, dans le cadre du plan de relance que la France souhaite voir adopté par les 27 pays de l’UE, ainsi que par l’endettement.

infirmière

Autre point fort du discours d’Emmanuel Macron pendant le défilé du 14 juillet, la réapparition du masque obligatoire.

Le port du masque est “obligatoire dans tous les lieux publics fermés” à partir du 1er août.

A déclaré Emmanuel Macron mardi pendant le défilé du 14 juillet.

Notant qu’il y a des “signes” que l’épidémie “commence à s’intensifier un peu”.

feu d artifice 14 juillet

“On le fait dans les transports, ça marche très bien, mais c’est un peu erratique dans les lieux publics fermés.

Ça veut dire qu’il faut s’organiser”.

A annoncé Emmanuel Macron dans une interview sur TF1 et France 2 à l’occasion du défilé du 14 juillet.

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron qui “a recommandé à tous nos citoyens de porter le masque au maximum quand ils sont à l’extérieur et, a fortiori, quand ils sont dans un lieu fermé”.

défilé du 14 juillet paris

On est sorti du premier pic, tout le pays s’est mobilisé et on a des résultats.

Puisqu’on a réussi à contenir le virus et à revenir à une vie presque normale “.

A réaffirmé le chef de l’Etat Emmanuel Macron ce mardi 14 juillet, jour de fête nationale et du défilé du 14 juillet.