Un enterrement perturbé par Emmanuel Macron qui déclenche la colère d’un habitant.

enterrement

Enterrement : Son périple présidentiel sur les lieux clés de la première guerre mondiale a eu le don d’agacer un habitant de Verdun.

Après quelques jours de repos bien mérités en famille sur les côtes normandes, Brigitte et Emmanuel Macron ont pris la route de l’Alsace-Lorraine pour entamer le voyage de commémoration du 11 novembre. Le couple a donc fait une escale à Verdun en mémoire des victimes de la Grande Guerre. Mais le passage du chef de l’état dans les contrées de l’Est n’a pas convaincu tout le monde.

état de santé

Si les déplacements présidentiels sont évidemment des plus sécurisés, cette organisation a quelque peu fâché Olivier, habitant de Verdun, qui se trouvait dans l’église Saint-Victor juste avant l’arrivée d’Emmanuel Macron : « J’enterrais mon oncle et toute la famille était réunie », explique-t-il dans L’Est Républicain. Mais la cérémonie, déjà éprouvante à honorer, s’est brusquement vue perturber par l’arrivée d’un « homme en civil avec une plaque tricolore venir dans l’église leur demander de se dépêcher un peu », empêchant ainsi Olivier de dire au revoir comme il se doit à son oncle.

Emmanuel Macron

La route menant à l’église devant être coupée pour le passage du président, le Verdunois et sa famille ont donc été bousculés dans leur deuil pour ne pas retarder la venue d’Emmanuel Macron, déjà très attendu sur place. « Je trouve cela honteux et irrespectueux, a confié Olivier.

D’autant que d’après ce que j’ai su, nous avions le temps puisque le chef de l’Etat n’est arrivé qu’une heure plus tard ». Si l’on ignore encore si Emmanuel Macron fera des excuses, force est de constater que la ponctualité, ce n’est VRAIMENT pas son truc.

macron

Emmanuel Macron face à la colère des Français pendant son itinérance

À Maubeuge (Nord), Emmanuel Macron s’est rendu dans l’usine Renault, accompagné du PDG Carlos Ghosn venu annoncer un milliard d’euros d’investissement. Mais un salarié a levé la voix pour l’interpeller en criant : « Vous n’êtes pas le bienvenu ici, monsieur Macron ». Il dénonce les taxes sur le carburant, mais n’est pas soutenu par ses collègues. Cette colère a jalonné le parcours du président sur les traces de la Grande Guerre. Quasiment chaque jour, il est pris à partie par des Français. « Vous ne savez pas ce que c’est de vivre avec 1 200 euros par mois », a notamment lancé une femme.

start-up

Des promesses sur les prix du carburant

Emmanuel Macron souligne qu’il a aussi rencontré des Français optimistes, mais il assume de devoir faire face à la colère. Jeudi 8 novembre, interrogé par France 3 Hauts-de-France, il promet des mesures rapides sur les carburants. « Je veux que le gouvernement apporte des réponses à court terme pour tous nos concitoyens qui doivent rouler », a-t-il déclaré. Le président a rencontré les Français pendant son parcours, mais difficile de savoir à ce stade s’il les a convaincus.


Laeticia Faubert

Tout projet impressionnant commence par une étincelle et un esprit talentueux. Laetitia Faubert est la fondatrice du site MERCI MAMAN. À tout juste 38 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme et a lancé ce projet unique. Grâce à ses impressionnants talents dans le marketing numérique, elle continue d'être la force motrice au développement du site.