Edouard Philippe réagit au mouvement des « gilets jaunes ».

Edouard Philippe

Edouard Philippe : Face à la crise provoquée par le mouvement des « gilets jaunes », le Premier ministre français multiplie les prises de paroles.

Après les promesses d’une « super prime » à la conversion pour certains Français la semaine dernière, juste à la veille de la manifestation de ce week-end, Edouard Philippe était l’invité du journal « 20 heures » sur France 2 dimanche soir.

Au lendemain du mouvement contre la hausse des taxes sur le carburant, le premier ministre a pris la parole, mais n’a pas répondu aux revendications des manifestants :

mouvement

« On a entendu de la colère mais on a aussi entendu de la souffrance, l’absence de perspectives, l’idée que les pouvoirs publics depuis longtemps ne répondaient pas aux inquiétudes et au sentiment de déclassement, d’abandon ressenti par une partie de la population », a reconnu M. Philippe à propos de la mobilisation de ce samedi 17 novembre avant d’insister :

gilets jaunes

« Ce n’est pas quand ça souffle qu’il faut changer de cap, le cap que nous avons fixé nous allons le tenir »

Selon sa déclaration, le gouvermenent compte donc bien maintenir la taxe carbone. « La transition écologique ne peut être réussie que si nous accompagnons effectivement, pratiquement, les Français (…) Nous voulons les libérer de cette dépendance à la voiture. »

premier ministre

Ce mardi, Edouard Philippe a aussi évoqué la mobilisation des « gilets jaunes » devant les élus de « La République en marche » à huis-clos à l’Assemblée nationale.

« On respecte et on entend les manifestants. C’est une mobilisation qu’il ne faut pas négliger. Au-delà de la manifestation on a aujourd’hui un sujet d’ordre public : éviter qu’une minorité bloque le pays. Le président de la République s’est fait élire sur un cap : ce cap nous allons le tenir ». a-t-il répété devant les députés de son camp.

Quant au président de la République, Emmanuel Macron a commenté hier pour la première fois les protestations des « gilets jaunes » depuis la Belgique.


Laeticia Faubert

Tout projet impressionnant commence par une étincelle et un esprit talentueux. Laetitia Faubert est la fondatrice du site MERCI MAMAN. À tout juste 38 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme et a lancé ce projet unique. Grâce à ses impressionnants talents dans le marketing numérique, elle continue d'être la force motrice au développement du site.