Elle croit parler avec le chanteur Amir et envoie 6000 euros à un escroc.

Amir

Amir : Une femme habitant à Pont-Audemer (Eure) a été victime d’un escroc qui se faisait passer pour le chanteur Amir. Incroyable mais vrai.

Elle a envoyé 6 000 euros et des photos d’elle dénudée à l’imposteur. Cette quadragénaire a porté plainte à la fin du mois de janvier, rapporte France Bleu​ Normandie.

Rencontré sur un réseau social

L’affaire a commencé au mois de juin dernier. La victime entame alors une discussion, sur un réseau social, avec un homme qui prétend être Amir, un artiste qu’elle admire.

Après plusieurs échanges, l’homme réussit à gagner sa confiance. Il prétend alors avoir des ennuis financiers et lui demande 6 000 euros. Une somme que sa victime lui fera parvenir par virement bancaire. La quadragénaire n’a, à ce stade, aucun soupçon et les échanges se poursuivent.

Dossier

Elle envoie des photos d’elle dénudée

L’homme lui envoie des photos de lui dénudé et lui demande de faire de même. Elle accepte et le piège se referme. Le faux Amir lui réclame alors 20 000 euros sans quoi, il diffusera ses photos sur Internet. La femme prend alors conscience qu’elle n’a jamais dialogué avec l’artiste mais avec un escroc​…

La quadragénaire, « seule et en détresse » selon les enquêteurs cités par France Bleu, a porté plainte pour « escroquerie et chantage » auprès des gendarmes de Pont-Audemer. Le compte Facebook du faux Amir s’est, bien sûr, volatilisé.

Ils cherchaient l’amour et se font arnaquer… Tout savoir sur les escroqueries à la romance

Vous pensez avoir rencontré l’homme de vos rêves sur un site de rencontres… Mais bizaremment, vous ne le rencontrez jamais. Et vous vous retrouvez finalement avec un énorme vide sur votre compte en banque. Une situation pour le moins désagréable… Et pourtant courante. C’est pourquoi la police alerte sur une arnaque qui a le vent en poupe : l’escroquerie à la romance.

Amir

En clair, un réseau, majoritairement en Côté d’Ivoire, crée quantité de profils d’homme ou de femme idéal sur des sites de rencontre et au bout d’un certain temps, demande un peu d’argent pour dépanner… « Ils sont fins psychologues et gardent le contact pendant plusieurs mois pour analyser comment la personne est susceptible de donner de l’argent, explique Charles Blanchet, enquêteur à l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLTIC). Sur la dernière affaire, on estime le préjudice entre 3 et 5 millions d’euros pour un réseau d’escrocs organisé. »

Des méthodes qui évoluent

Et les méthodes de ces escrocs ont évolué pour assurer le transfert… sans se faire pincer. « Avant, ils passaient par des sociétés de transfert de fonds comme Western Union, reprend l’enquêteur. Mais les Etats-Unis ont demandé à cette société une provision de 500 millions de dollars dans le but de dédommager les victimes d’escroqueries. Ces société font maintenant très attention. C’est pourquoi les escrocs préfèrent un transfert par l’achat de coupons de cartes prépayées, sur le modèle des abonnements mobiles prépayés. »

Comment se passe la transaction ? La victime accepte de créditer la carte de 500 euros par exemple dans un bureau de tabac et envoie par mail ou sms le numéro de coupon à son interlocuteur. Qui pourra retirer dans n’importe quel distributeur la somme donnée.

Légion d’honneur

Autre technique : « S’ils sentent que la victime commence à se méfier, ils vont proposer de compenser ce transfert par un chèque, ajoute le commandant Fabrice Gauthier de l’OCLTIC. Mais le temps que le chèque soit encaissé et que la banque se rende compte qu’il est en bois, il est trop tard. » Certaines victimes font également l’objet de chantage à la webcam après s’être dénudées devant la caméra…

Beaucoup de victimes ont honte

« La difficulté c’est que beaucoup ne déposent pas plainte, elles ont honte et sont parfois victimes de chantage », souligne le commandant Fabrice Gauthier. Si ces escroqueries à la romance sont difficiles à quantifier, ces enquêteurs l’assurent, ils perdurent et de manière importante… En 2017, la plateforme de signalement de contenus illicites Pharos a reçu 153.000 signalements, 79.000 pour escroquerie dont 877 étaient des escroqueries aux sentiments et 2.384 des chantages à la webcam.

escroc

Et quel est le profil de ces victimes ? Les personnes qui hameçonnent, nommés les « brouteurs » détiennent plusieurs comptes et se font passer, principalement depuis la Côte d’Ivoire, pour des hommes et des femmes sur les sites de rencontre.

« Il y a énormément de souffrance »

« Ils visent des gens seuls et en manque d’affection, reprend l’enquêteur. Et malheureusement, ce genre d’escroquerie touche un milieu plus populaire. Certains ont connu des accidents de la vie, des divorces, sont dans des situations précaires. Et ces escrocs vont vider entièrement leurs comptes, les pousser à s’endetter, parfois même au suicide. Il y a énormément de souffrance. »

Les autorités travaillent à une nouvelle plateforme de plainte en ligne, nommée Thésée, (Traitement harmonisé des enquêtes et signalements des e-escroqueries) qui devrait être disponible fin 2018. Objectif ? « Les victimes pourront faire une plainte en ligne, et donc éviter de raconter en face à face leur histoire en détail plusieurs fois, explique l’enquêteur. On espère que cela va encourager les gens à dénoncer ces escrocs. Et grâce à un outil logiciel puissant, on va faire des rapprochements entre ces affaires, identifier les réseaux et les interpeller. Actuellement, les gens déposent plainte dans des commissariats pourtant en France, parfois à l’étranger car le phénomène touche le monde francophone. »

méthode

Quelques signes qui doivent alerter

Mais pour éviter ce genre de mésaventure, les deux spécialistes conseillent de se montrer vigilant. Quelques signaux doivent alerter, « comme dans toute transaction, à chaque fois que l’annonce est trop belle pour être vraie, il faut se méfier, avertit Charles Blanchet. Si Angelina Jolie​ vous contacte, il faut faire preuve de bon sens. »

« Surtout si votre interlocuteur vous demande un paiement anonyme, par carte prépayée et pas par un chèque, renchérit Fabrice Gauthier. Et si au bout de trois mois d’échanges, vous n’avez toujours pas rencontré la personne, il faut s’interroger sur ses motifs. »


Laeticia Faubert

Tout projet impressionnant commence par une étincelle et un esprit talentueux. Laetitia Faubert est la fondatrice du site MERCI MAMAN. À tout juste 38 ans, elle a eu une idée brillante en tant que femme et a lancé ce projet unique. Grâce à ses impressionnants talents dans le marketing numérique, elle continue d'être la force motrice au développement du site.